la phase d’opposition

SOS Bambix : aide rapide lors de la phase d’opposition

Bambix blogue

SOS Bambix : Aide rapide lors de la phase d’opposition

Le ‘Terrible Two’, ‘J’ai deux ans et je dis non’, ou simplement la phase d’opposition. Lorsqu’un bambin atteint l’âge de deux ans, les caprices font parfois leur réapparition. Et lorsque votre petit trésor se révolte subitement, en tant que parent, il n’est pas toujours évident d’agir de façon cohérente. Nous vous donnons quelques conseils & astuces pratiques pour "survivre" cette fameuse phase d’opposition ou « puberté du bambin ».

Votre bambin entre dans la puberté, comment est-ce possible ? C’est assez simple : il réalise un pas important dans son développement personnel et commence à découvrir toutes sortes de choses. Il comprend qu’il est de plus en plus autonome, il parle de plus en plus facilement et il constate rapidement qu’il peut décider lui-même d’un certain nombre de choses. Aviez-vous déjà remarqué que votre bambin dit en permanence ‘non’, ‘à moi’ et ‘je fais moi’? Et oui, cela fait également partie de la puberté des bambins.

la phase d’opposition

En tant que parent, vous êtes une référence

En tant que parent, vous avez une grande influence sur le comportement de votre bambin, puisque vous lui servez de modèle. En effet, il vous regarde et imite notamment la façon dont vous réagissez à certaines situations. Mais ne soyez pas naïf, il voit beaucoup plus de choses que vous ne le pensez. Le jour où vous avez léché votre couteau? Ça ne lui a pas échappé. La fois où vous avez bu à la bouteille? Il l’a vu aussi. Le jour où vous vous êtes curé le nez? Vu aussi. Vous pouvez évidemment expliquer à votre enfant pourquoi il peut ou non faire telle ou telle chose mais le mieux est de donner le bon exemple. L’impact n’en sera que renforcé et vous évitera de répéter constamment ‘on ne peut pas!’.

Adoptez une communication claire et cohérente avec votre bambin

Il arrive que votre enfant semble ne pas vouloir comprendre après 10 tentatives, mais parfois, il ne comprend tout simplement pas. Voilà pourquoi il importe d’adopter dès le début une communication claire et cohérente avec votre petit chéri. Fixez une série de règles claires au préalable et respectez-les. Toutefois, réfléchissez bien aux règles que vous voulez faire appliquer à la maison afin qu’elles ne changent pas en permanence … sinon cela ne fera que compliquer la situation pour votre bambin.

Communiceren peuter

Non, non et non

...avouez-le, ça ne fonctionne avec personne, n'est-ce pas ? En effet ! Durant l’éducation d’un enfant, il est préférable de ne pas utiliser trop souvent le mot "non". Au contraire, félicitez votre enfant lorsqu'il est courageux, encouragez-le et accordez-lui une attention positive. Vous verrez qu’il l’acceptera et il cherchera de plus en plus l’attention positive et non l’attention négative. Retenez également que les petits enfants aiment imiter les comportements et donc, si vous dites souvent ‘non’ ou si vous réagissez négativement, il est très probable que votre enfant fasse de même.

Découvrez nos diplômes Bambix pour stimuler positivement le comportement de votre bambin

 

La structure et la préparation sont essentielles

Durant cette période, la structure représente un excellent point de repère pour votre enfant. Lorsque les choses ne se déroulent pas comme prévu, vous pouvez en effet assister à des "réactions d'adolescent". Expliquez-lui donc toujours bien pourquoi certaines choses se passent et préparez-le en conséquence. Il est préférable d'annoncer les petits et grands changements un peu à l'avance, afin que votre enfant ne soit pas pris au dépourvu.

Peuter

Respirez

Chaque enfant réagit différemment lors de la phase d’opposition. Ne prenez pas le comportement de votre enfant à cœur, car souvent, il ne se rend pas encore compte de ce qu'il dit ou fait. En outre, donnez-vous, ainsi qu'à votre petit, suffisamment de temps et d'espace pour vous habituer et réagir de manière appropriée. Vous ne voyez plus le bout du tunnel ? Osez en parler avec d'autres parents ou avec des spécialistes, ils savent certainement de quoi vous parlez.

Bonne chance 😉